DECES DE MADAME JOSETTE AUDIN

La direction nationale de l’ARAC a appris le décès de Josette Audin, avec une grande émotion et une grande tristesse.

L’ARAC adresse ses plus vives et affectueuses condoléances à son fils Pierre et à toute la famille.

L’ARAC s’incline avec respect devant la mémoire d’une sœur, dans le combat commun, anticolonialiste, antifasciste, dans le combat permanent qu’elle a mené pour le devoir de vérité et de justice, pour la totale reconnaissance officielle des crimes d’Etat, dont son mari, notre camarade Maurice Audin, fut l’objet.

L’ARAC poursuivra, aux côtés d’autres – plus que jamais – l’approfondissement du travail de mémoire, du travail de vérité, indispensable au devoir d’histoire et propice à une meilleure compréhension mutuelle et une meilleure coopération entre les peuples de France et d’Algérie.

Publicités