L’éditorial du journal « Le réveil des combattants »

EDITO REVEIL OCTOBRE 2018

Publicités

Le Réveil du mois d’octobre prochainement chez vous

 

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, LAICITE, SOUVERAINETE DES IDEES NEUVES – Edito de Patrick Staat – Le réveil des Combattants, novembre 2016

 

Un voile sombre s’abat sur l’Europe et la France. Le débat d’idées recule. Comme dans les années 1930, c’est sur la misère, les inégalités, le désespoir que les idées de droite et de l’extrême droite trouvent leurs sources.

En France, les primaires de la droite le montrent, c’est la montée d’une forme d’intégrisme qui porte le candidat des républicains.

Le gouvernement porte une lourde responsabilité. Depuis 5 ans il n’a eu de cesse de satisfaire les attentes et les souhaits du MEDEF et de la finance.

Avec la remise en cause des droits des salariés, de la laïcité, des moyens pour la santé, ce sont les fondements même de la République qui sont attaqués.

Le 14 juillet 1789, sur la volonté de plus d’égalité, une nouvelle société s’est mise en construction sur le socle « Liberté, Egalité, Fraternité ».

Dans la nuit de la Résistance, dans le combat contre le fascisme, pour la libération et la souveraineté de la France, se sont écrites les pages du CNR avec notamment, EDF-GDF, la SNCF, la Sécurité Sociale, etc…

A chaque fois les possédants, ceux qui deviennent chaque jour de plus en plus riches ne peuvent accepter le partage des richesses nationales. A chaque fois, ils tentent de faire reculer ces acquis sociaux et démocratiques.

Pourtant la France est riche. Organiser une redistribution plus équitable des richesses au travers des questions de la santé, de l’éducation, du logement est réalisable sans remettre en cause l’économie du pays.

On nous traitera d’utopiste mais nous pensons que la bataille pour les droits démocratiques et économiques de la population est un combat qui porte la dignité humaine. Oui c’est l’espoir d’un autre monde qui depuis des millénaires fait avancer les civilisations sur notre planète.

Ce combat perdurera parce qu’il porte l’intérêt du plus grand nombre.

Nous ne voulons ni d’un retour en arrière, ni du fascisme déguisé et bien habillé et encore moins d’une société qui conduit à la haine entre les peuples.

Aujourd’hui nous devons plus que jamais nous rassembler pour défendre les acquis de notre histoire, ceux de générations d’hommes et de femmes de toutes origines qui en France ont construit les valeurs républicaines, à savoir liberté, égalité, fraternité, laïcité, souveraineté.

C’est un enjeu majeur pour notre pays, pour les Français.

Forte de son histoire, l’ARAC, cette jeune centenaire continuera ces combats pour l’émancipation humaine, rien ne nous retiendra.