JOURNEE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET DES HEROS DE LA DEPORTATION – déclaration de l’ARAC

Déclaration de l’ARAC à l’occasion

de la journée du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Avril – mai 1945. Les camps de concentration, les camps de concentration et d’extermination et les camps d’extermination étaient libérés par les armées alliées, soviétiques, américaines, anglaises.

La réalité de ces camps était, quoi qu’en dise certains, pour se dédouaner, mis en place, dès 1933 par Hitler lors de son arrivée au pouvoir. Dans un 1er temps, ils étaient destinés aux opposants du pouvoir et aux juifs allemands.

Dès 1939-1940, avec l’entrée en guerre et l’occupation nazie en Europe, ils se sont multipliés et ce sont des millions de familles, d’hommes, de femmes, d’enfants, qui se sont trouvés enfermés, massacrés, assassinés.

A ce moment, l’humanité a été atteinte dans ce qu’elle a de plus sacré, le respect humain.

Ces millions d’êtres humains avaient le tort d’être opposants, résistants, juifs, tziganes, russes, etc… C’est le nazisme qui a porté à son paroxysme la conception concentrationnaire et d’assassinat de masse.

Dans ces camps, ce sont développés malgré la terreur et la mort, un esprit de résistance, de solidarité, un exemple d’engagements, qui, aujourd’hui doit nous faire réfléchir pour faire face à la montée du fascisme, du racisme, qui détruit par la terreur la liberté et la démocratie.

Rendre hommage aux déportés aujourd’hui, honorer leur mémoire, c’est faire nôtre l’appel solennel lancé par les rescapés de Mauthausen à la libération du camp, le 16 mai 1945 (extraits).

« Nous faisons le serment solidaire et d’un commun accord, de continuer la lutte contre l’impérialisme et les excitations nationalistes. Ainsi par l’effort commun de tous les peuples, le monde fut libéré de la menace de la suprématie hitlérienne, ainsi il nous faut considérer cette liberté reconquise, comme un bien commun à tous les peuples. La paix et la liberté sont la garantie du bonheur des peuples et l’édification du monde sur de nouvelles bases de justice sociale et nationale est le seul chemin pour la collaboration pacifique des Etats et des peuples.

Nous nous souviendrons toujours des immenses sacrifices sanglants de toutes les nations qui ont permis de gagner ce monde nouveau. En souvenir de tout le sang répandu par tous les peuples, en souvenir des millions de nos frères assassinés par le fascisme nazi, nous jurons de ne jamais quitter ce chemin. »

Villejuif, le 7/04/2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s