LE 17 DECEMBRE, TOUS ENSEMBLE, POUR UNE JOURNEE DE LUTTE

LE 17 DECEMBRE, TOUS ENSEMBLE,

POUR UNE JOURNEE DE LUTTE

Le Premier Ministre vient d’annoncer le contenu du projet de réforme des retraites. Le gouvernement a décidé de rester sourd à la colère exprimée par les millions de salariés.es, retraités.es, jeunes, privés.es d’emploi.

Toutes les classes d’âge et toutes les professions du public et du privé sont concernées par les mesures annoncées.

Le projet du gouvernement sur les retraites ne vise qu’à réduire leur montant pour respecter les directives européennes. C’est la conception même de la République sociale française qui est remise en cause par la Commission Européenne, portant ainsi atteinte à notre souveraineté nationale.

Le 9 décembre, le commissaire européen, Thierry Breton (le représentant de Macron) a expliqué que Bruxelles jugeait nécessaire la réforme des retraites.

La loi PACTE, adoptée en avril et promulguée en juin, est bien le premier étage de la fusée visant à mettre à terre le système par répartition existant. Cette réforme des retraites, pour les financiers, est l’occasion de mettre en œuvre un système par capitalisation

Mais, il n’y a pas de problème de financement des retraites. Il existe un fonds de réserve doté de plus de 30 milliards, les systèmes de retraites complémentaires ont eux aussi des fonds de réserves (116 milliards). Au bas mot, on arrive à 150 milliards de réserves.

Les 500 plus grandes fortunes de France ont gagné 20 % de plus en deux ans. Pourquoi ne pas les taxer un peu plus ?

Les 1 % les plus riches cotisent proportionnellement moins sur l’ensemble de leurs revenus alors qu’ils profitent plus longtemps du système de retraite. En effet, il faut rappeler qu’il existe un écart de 13 ans entre l’espérance de vie des plus riches et des plus pauvres, selon l’INSEE.

L’ARAC appelle chacune et chacun à exprimer, à partir du 17 décembre, avec détermination son mécontentement, ses exigences, sa colère en participant aux manifestations et rassemblements partout en France.

L’ARAC souhaite que ses sections locales et comités départementaux deviennent, aux côtés des organisations et des syndicats, co-organisateurs des rassemblements et manifestations à venir.

Villejuif, 12 décembre 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s