VENEZUELA : dangereuses ingérences – un article de Jean-Pierre DELAHAYE

Venezuela : dangereuse ingérences

La France s’aligne derrière Washington. Trump prêt au coup d’état militaire.

La France a reconnu, lundi 4 février, Juan Guaido comme « président en charge » du Venezuela, a déclaré Emmanuel Macron sur Twitter. Ce message a confirmé celui du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui avait assuré plus tôt dans la matinée que le président du parlement vénézuélien « a la légitimité pour organiser des élections » présidentielles. Ces déclarations interviennent alors que Nicolas Maduro a rejeté un l’ultimatum européen lui demandant d’abandonner le pouvoir. La semaine dernière, emboitant le pas au locataire de la Maison-Blanche, Donald Trump, plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, la France, l’Espagne et le Royaume-Uni, avaient donné huit jours à Nicolas Maduro pour convoquer une nouvelle élection présidentielle, faute de quoi ils reconnaîtraient son rival, Juan Guaido, comme président (auto-proclamé) par intérim.

Un tel acte représente une véritable ingérence dans la vie politique d’une nation. Rappelons que Nicolas Maduro, même très contesté, a été réélu le 20 mai 2018 lors d’une élection boycottée par une partie des formations de l’opposition, sur demande des Etats-Unis. Il a obtenu 68% des voix, 30,45% des inscrits soit bien plus que de nombreux chefs de gouvernements européens et mondiaux !!!

Dans un entretien avec la chaîne de télévision espagnole La Sexta, Nicolas Maduro a déclaré qu’il ne ferait pas preuve de « lâcheté face aux pressions » de ceux qui réclament son départ. « Pourquoi faut-il que l’Union européenne dise à un pays du monde qui a déjà organisé des élections qu’il doit refaire son élection présidentielle, parce que ce ne sont pas ses alliés de droite qui l’ont gagnée ? », s’est-il interrogé. De son côté, le ministre français des Affaires étrangères a récusé les accusations d’ingérence, formulées notamment par la Russie et la Chine qui soutiennent le président élu du Venezuela. Le Mexique et Cuba ont également maintenu leur soutien à Nicolas Maduro.

Trump prêt à intervenir militairement

« Ce n’est pas de l’ingérence, à partir du moment où il y a une crise dans un pays, qu’il y a un appel du président Guaido à le soutenir pour rétablir la démocratie », a déclaré le chef de la diplomatie française.

Alors, comment qualifié de tels agissements quand tout est fait, sous l’impulsion de Washington, pour aggraver la situation économique du pays, notamment par des sanctions financières sur le pétrole vénézuélien ? Tout est fait pour organiser la pénurie, la misère et pousser à la révolte. Tout est fait pour pousser à l’explosion qui pourrait conduire à une action étrangère armée. Les Etats-Unis y sont prêts et ne cesse de répéter que « toutes les options, y compris militaire, sont sur la table ». Trump lui-même a déclaré sur CBS qu’une intervention militaire « était certainement une option ».

Tout porte à croire au retour de « la doctrine Monroe », faisant de l’Amérique Latine une arrière-cour des Etats-Unis. John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale, a d’ailleurs, averti le 27 janvier que « toute violence et intimidation » au Venezuela contre l’opposition au régime de Nicolas Maduro et au personnel diplomatique américain sur place entraînerait une « réponse significative ». Washington a même nommé, Elliott Abrams, « envoyé spécial » pour le Venezuela. Un revenant et un connaisseur des opérations tordues, jeune diplomate sous l’administration de Ronald Reagan, il avait alors organisé le financement des rebelles « contras » au Nicaragua sans l’approbation du Congrès américain. Il avait menti deux fois sur son rôle avant d’être gracié en 1991 par Georges Bush. Tout un programme !

Tous les éléments sont en place pour un scénario catastrophe pour le peuple vénézuélien et le continent latino-américain. L’heure n’est pas a soufflé sur les braises comme le font Macron et l’UE. L’urgence est à la négociation pas à la confrontation.

JP Delahaye

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s